Hors des camps!

Nous exigions le droit pour tous de vivre et de travailler en dehors des camps d’asile!

La déclaration de la Trampoline House – la communauté de demandeurs d’asile et autres résidents du Danemark – en réponse à la proposition du gouvernement danois offrant à certain demandeurs d’asile la possibilité de vivre et de travailler en dehors des camps.

Nous sommes les demandeurs d’asile du Danemark. Nous avons fui la torture, la persécution, ainsi que l’extrême insécurité. Nous avons fait un voyage que vous ne pouvez même pas imaginer. Dans une situation similaire, N’auriez-vous pas fait la même chose?

Nous sommes des être humains parqué dans des camps, loin de la vie quotidienne et isolés de la société – sans le droit de travail ni de suivre une éducation. Nous avons les compétences, l’expérience, les ressources ainsi que le désir de contribuer à la société. Mais on fait de nous des êtres passifs qui ne font que patienter. La dépression et le désespoir en sont les conséquences directes. Nous sommes comme des prisonniers – Mais au moins, les prisonniers connaissent le jour où ils seront libre.

Nous sommes aussi d’autres résidents du Danemark qui clament  “C’est notre problème aussi!” Nous vivons tous dans la même société, mais quelques uns d’entre nous ne sont pas autorisé à y participer. Il y a tellement de discours autour de l’intégration, mais il est impressionnant de voir combien d’argent est dépensé afin de séparer et d’isoler les gens. C’est du gaspillage, c’est du gaspillage de vies!

Le système d’asile danois est un des plus strictes d’Europe. Ce système rend la vie de nombreuse personnes insupportable. Nos amis sont arrêtés au milieu de la nuit et sont déportés. A juste titre, beaucoup d’entre eux craignent d’être renvoyé au centre des persécutions et de replonger dans l’insécurité. Ce système est absurde et injuste!

La proposition actuelle – Donne l’opportunité à quelques demandeurs d’asile de vivre et de travailler en dehors de ces camps après six mois – C’est déjà un pas important qui est fait. Cependant, ce que nous demandons au gouvernement est d’accorder cette chance à tous les demandeurs d’asile.

Nous voulons tous construire un avenir ensemble. Aucun de nous ne veux rester seul – ni isolé dans un camp ou dans une nation de l’isolement. Nous voulons au minimum, que chaque personne qui demande l’asile au Danemark puissent accéder aux droits de vivre et de travailler en dehors des camps.

– La Trampoline House et leurs amis